SAS Parachutiste Belge et Commandos historique en quelques lignes

02a3546a04aa2fa0096c20d09a2f8312.gif e10cd6b50c760649f313f9416b866d75.gif aad2a7d89a67b859b8878735264621ae.gif        

 alpha_0121.gife 1942 Le n°10 I A Commando fut créé au printemps, il comprenait des « Troops » (+/- une centaine d’hommes) de différentes nationalités et  chaque troupe avait son numéro.  

 alpha_0121.gife 8 mai 1942 Création des Parachutistes Belges par le Capitaine Blondeel

 alpha_0121.gife 21 juillet 1943  La reconnaissance officielle et la remise des bérets lie de vin avec insigne SAS, se clôture par une parade dans les rues de Londres.     

 alpha_0121.gife 27 juillet 1942 Une "Troop" belge (N° 4) est créée au sein du 10e Commando Inter-Allié en Grande-Bretagne. Sept Officiers et une centaine de Volontaires recrutés parmi les unités des Forces Belges en Grande-Bretagne subissent un entraînement sévère au "Commando Basic Training Center" d’Achnacarry en Écosse.  

  alpha_0121.gifa "4th Troop " commandée par le Capitaine Georges Danloy  y conquiert le béret vert. A l’issue de cette formation, la "Troop" belge s’installe à Abersoch dans le nord du Pays de Galles pour y poursuivre son entraînement. Elle effectue également des séjours à Portsmouth et Plymouth (entraînement amphibie) et à St Ives (assaut de falaises).  

          alpha_002.gifrevet 037b5a71bc060f293e7a89e8a3f4a525.gif Parachutiste  

jumpani.gif militarymilitarymilitary

alpha_0121.gife 12 janvier 1942 Les premiers volontaires belges sont reçus à Althringham par le commandant de la base. Les jours suivants ils recevront l'instruction de base du saut en parachute et effectueront leur premier saut. Après avoir effectué le nombre de sauts prévus pour l'obtention du brevet, ils n'étaient plus que huit. Parmi eux le sergent Bob Schils. Après ce modeste premier groupe, d'autres compatriotes suivront leur exemple. De là naîtra la première compagnie de parachutistes indépendants.

Entre 1942 et 1945 Ils participeront à différentes missions en territoire ennemi

INSIGNES-SAS-1.jpg

          INSIGNES-SAS-3.jpg            

             alpha_0121.gifes Opérations S.A.S Pendant la Guerre    

   alpha_0121.gife 5 avril 1945  Fin de la guerre pour les  SAS Belges. 

  alpha_0121.gife 1947 Le Capitaine Van der Heyden est chargé de fonder une école de parachutisme militaire en Belgique.

 Il envoie Bob Schils et six autres parachutistes à la"Parachute Training School" à Upper-Heyford (UK) pour suivre la formation et obtenir le brevet de Despatcher (Instructeur de saut)  

Février 1947 Deux autres groupes retournent en Angleterre afin d'apprendre les techniques de pliage et de réparation des parachutes mais aussi pour se familiariser à l'usage du ballon   

 

 2-eme-saut-avion--2-OCT-54-5.jpg 1-er-saut-ballon-octobre-1954.jpg

DespNr1---5.jpg para-saut-en-ballon-1954-2.jpg

AFRIQUE-35.jpg

Septembre 1947  Le premier saut d'avion (de Dakota) au dessus de Schaffen.

alpha_0121.gife 28 novembre 1947   Le premier saut de ballon à Schaffen.  
1948 Création d'une section de ravitaillement par air (largage de matériel).
Juin 1950 La première chute libre à Schaffen (du ballon).

  Août 1953 Après pas mal de pérégrinations via Tervuren , Westmamlle,Poulseuret Bourg Léopold.

133fb1d1f91e8fb5ceebcc717ac53f34.gif Les hommes du 1er Bn Para, les héritiers légitimes des SAS Belges, établissent leurs quartiers à la Citadelle de Diest 


1956 Date à partir de laquelle les paras belges sautent avec un parachute de réserve.
1989 Le premier saut en tandem Le fonctionnement du ballon à l'hélium utilisé comme plate-forme de saut.  Le stockage, l'entretien et le dépannage du matériel de parachutage. Le soutien logistique et administratif à l'équipe militaire nationale de chute libre. 

                alpha_0122.gifes Commandos Belge à travers les années

Août/septembre 1942 Les premiers Commandos belges, commandés par le Capitaine G. Danloy reçurent leur formation de Commando en dans le "Commando Basic Training Center" à Achnacarry en Écosse.

Septembre 1943 La "4e Troop" rejoint l’Afrique du Nord (dans la région d’Alger) et passe à la 2e Brigade Commando. 

Octobre 1943 Ramenée en Belgique , la "4th Troop" prend part à partir du 1er novembre, en première vague d'assaut à la conquête de l’île de Walcheren qui est libérée après de violents combats. 

Janvier 1945 La troupe est renforcée par 250 nouveaux Commandos belges, recrutés en Belgique en automne 44 et qui arrivent d’Achnacarry. 

Avril 1945 La Troupe devenue "Unité Indépendante Commando" rejoint la "1ère Brigade Commando" dans le nord de l’Allemagne et prend le titre de "Régiment Commando".  Trilingue, la "4th Troop" était composée de Belges francophones, néerlandophones et anglophones venant de pays anglo-saxons, la langue véhiculaire au sein du "N° 10 nter-Allied Commando" était l’Anglais. 

alpha_0121.gifa fin de la guerre 40-45 Les Commandos belges prirent leurs quartiers en Allemagne dans la région de Lübeck. Quelques Volontaires venus rejoindre l’Unité Commando en Allemagne exécutèrent leur camp commando au bord de la mer Baltique dans le Schleswig-Holstein. C’est à la fin de ce camp que furent décernés les premiers brevets commandos "A" d’après-guerre.

 alpha_0122.gife  Centre D'instruction des Commandos Marche Les Dames 

 56-marches-les-dames-neige-1.jpg

                

Incorporés en décembre 1945 passent à l’époque aux Commandos à la citadelle de Namur. Organisassions du camp commando à Marche-les-Dames dont le cadre convient admirablement aux critères qu’exige cet entraînement particulier : rochers, plans d’eau, terrain boisé et accidenté. Des pistes d’obstacles sont créées et notamment les pistes "Stamina" et "Do or Die" d’Achnacarry sont reconstituées. Ils sont aidés par des prisonniers allemands fournis par le Commandement de la Province de Namur contre rémunérations.

  alpha_0121.gife 16 février 1946 Le Camp Commando  de Marche-les-Dames les premiers miliciens

alpha_0121.gife 20 octobre 1947 Le Centre d’Entraînement Commando est constitué en Unité Indépendante les cours (brevet A, brevet B, etc…) se succéderont au Centre d’Entraînement Commando sans discontinuer.

alpha_0121.gife 1er mars 1979 Le Centre d’Entraînement Commando est devenu le, le Centre d’Entraînement de Commandos du Régiment Para-Commando. Il est structuré en quatre compagnies : trois compagnies d’instruction compagnie Instruction et compagnie École à Wartet, compagnie Camp et compagnie État-major et Services à Marche-les-Dames, depuis

fin 1955, tout le personnel du Régiment Para-Commando conquiert son brevet Commando à Marche-les-Dames. 

 Depuis sa création le CE Commando est installé à Marche les Dames 

 

 Jusqu’en 1981 Il s’appelle quartier d’Arenberg. 

23 octobre1984 le quartier est rebaptisé Quartier Lieutenant-Général Pierre Roman.   

e 1er avril 1951 Le "Régiment Commando" change d’appellation et porte le nom de "Bataillon Commando". Pendant quelques mois, il s’appellera même "1er Bataillon Commando".  

1952  Formation du Régiment Para Commando et toutes les unités "Commandos" et "Parachutistes" forme un Régiment Para-Commando sous le commandement du Lieutenant-colonel Georges Danloy. 

 Il est composé de : État-major (Citadelle de Namur)  Bataillon Commando (Seilles) Bataillon Parachutiste (Bourg-Léopold) Centre d’Instruction (Citadelle de Namur) Centre d’Entraînement Commando (Marche-les-Dames)  Centre d’Entraînement Parachutiste (Schaffen). Le Bataillon occupe la Caserne de Seilles avec deux compagnies (1ère et 2ème), le château de Marche-les-Dames avec l’État Major et la 3ème compagnie au camp de Warthet.  

1955 l’unité prend l’appellation de 2e Bataillon Commando.

1955 Le Bataillon qui n’a plus que  deux compagnies de fusiliers et une compagnie État Major, s’installe à la citadelle de Namur et y reste jusqu’en

1961 année où il s’installe à la Caserne Slt Thibaut à Flawinne, où il se trouve toujours actuellement. 

 e 2 Bataillon Commando est l’héritier direct des traditions de la "4th Troop of N° 10 InterAllied Commando".  Il porte le béret vert avec un insigne créé en 1950 par l’Aumonier de l’époque, le Padre Devos. Sa devise est « United We Conquer ». Les couleurs de l’Unité sont le noir et le blanc. Le personnel porte des écussons noirs à passepoil blanc (ancienne tenue). 

Le poignard sur les pattes d’épaules.

 L’inscription "COMMANDO"  sur le haut de chaque manche, le brevet "A" Commando sur la manche droite.

Le brevet "A" Parachutiste au-dessus de la poche de poitrine droite.Le Bataillon, bilingue depuis sa création,est malheureusement passé,en 1982 au régime unilingue (francophone).

Les Paras Commandos interventions en Afrique au Congo   

               OPERATION-CONGO--BELGE.jpg

1953 Les Commandos participent activement à la "période africaine" destinés à la base de Kamina (Baka) au Congo Belge. 4e Bataillon Commando s’installe à Kitona dans le Bas-Congo.

Février 1960 2e Bataillon Commando fait mouvement vers Kamina y séjourne deux mois pour y poursuivre l’instruction et obtenir le brevet A para (premier Bataillon breveté sans refus de saut)  s’installe ensuite à la base de Kitona (Baki) - Jusqu’en février. 

  PERIODE-AFRICAINE-PARA.gif

1e7e2e832fd1995d6a6b04766c149728.gif 1962 Le 2e Bataillon Commando forme et envoie du cadre et des miliciens au 4e Bataillon Commando stationné au Ruanda.

01 mars 1963 Est créée la Compagnie Antitank Para-Commando (Cie Atk Para-Cdo) à Flawinne  elle cohabitera avec le 2ème Bataillon Commando 

1964  Stanleyville ( Dragon rouge et noir )

Du 24 au 27 novembre 1964 a 12ème compagnie du 2ème Bataillon Commando  participe en renfort du 1er Bataillon de Parachutistes au sauvetage et à la sécurisation de 2.375 otages.

 e 4 juin 1972 Le Bataillon est parrainé par la commune de Han-sur-Lesse dans l’entité de Rochefort. 

1974 Sahel (Niger) 1 Bn Para et 2 Bn Commando porte secours aux populations nomades fragilisées par une terrible sécheresse qui décime leurs troupeaux, et les obligent à émigrer vers le sud où ils se regroupent dans des camps.

1978 Kolwezi (Red Bean) : La moitié du 2ème Bataillon Commando et la Compagnie Antichar Para-Commando participent  à l’opération humanitaire à Kolwezi au Shaba (ex-Katanga) porte secours aux populations européennes et Zaïroises.

1978 la 14e Compagnie et le Peloton Mortier 4"2 (216 hommes) participent à l’opération humanitaire au Shaba (Kolwezi) "Red Bean" au sein du Régiment Para-Cdo. Le détachement est cité à l’ordre du jour des Forces Armées.

1979 Kitona (Green Apple) 2ème Bataillon Commando envoyé au Zaire (ex Congo belge) pour instruire des Unités des Forces Armées Zaïroise (Faz) au camp de Kitona – 1990 :  Kigali (Green Beam) 2ème Bataillon Commando participe à une opération humanitaire au Rwanda pour protéger l’évacuation des expatriés

1991 Zaîre (Blue Beam) Cie ATk Para-Cdo participe à l’opération humanitaire au Zaire au sein de la Brigade Para-Cdo. Elle participera notamment à des missions de sauvegarde et de sécurité à Kinshasa, Moanda, Boma, Matadi et Kikwit

1993 Brazaville (Sunny Winter)  Cie ATk Para-Cdo est mise en place avec un détachement de la Brigade Para-Cdo à Brazzaville (ex Congo français)

1994 Kigali (Unamir – Silver Back ) 2 Bn Cdo participe à l’opération Onu Unamir au Rwanda à nouveau sous le béret bleu. Cette mission se terminera prématurément après le massacre le 07 avril de dix Commandos.

 

Malgré ce choc, le personnel du Bataillon gardera son sang-froid et jouera un rôle essentiel dans l’évacuation des expatriés en coordination avec la Brigade Para Commando.La Bie Aie Para-Cdo et la Cie ATk Para-Cdo participeront à cette dernière opération baptisée "Silver Back ". 

1997 Brazaville (Green Stream) 2ème Bataillon Commando au complet participe à l’opération "Green Stream " au Congo Brazaville (Pointe-Noire) en vue de l’évacuation des expatriés suite aux troubles créés par la passation de pouvoir entre les régimes Mobutu et Kabila

2004 République démocratique du Congo (RDC) 2ème Bataillon de Commandos  déployé en République Démocratique du Congo (Ex Zaïre & Ex Congo belge) mission d'instruction sur les techniques "PSO" (opérations de maintien de la paix) à la 1ère Brigade congolaise (3 bataillons), dans le cadre de la reconstruction des forces armées congolaises

1988 Golfe Persique (Octopus) Cie ATk Para-Cdo participe sur un bateau de la Force Navale aux opérations dans le Golf Persique

1991 Irak (Blue lODGE ) Unités Para-Commando de la Brigade ont participés à l’action d’aide internationale "Provide Comfort" mise sur pied par les Etats-Unis dans le nord de l’Irak

1979 Le Centre d'Entrainement est chargé de dispenser l'instruction militaire de base à tous les candidats Para-Commandos, soldats ou gradés
1991 Le Régiment Para-Commando est promu au rang de "BRIGADE PARA COMMANDO"

1993 Somalie (RESTORE HOPE- UNOSOM ,II & III) 2ème Bataillon Commando participe avec la Batterie Para-Commando à la deuxième mission en Somalie après le 1er Bataillon Parachutiste. sont les premières unités de la Brigade Para-Commando à porter le béret bleu de l’ONU 

1999 à partir du 17 avril, le Bataillon s’envole vers l’Albanie pour participer à l’opération humanitaire "Allied Harbour" pour escorter et protéger les convois de réfugiés Kosovars entre Kukës et Mjede. 

1997 50ème anniversaire du Centre d'entraînement de Commandos
1999 Albanie (UFOR-ALLIED HARBOUR-BELLSSAGROUP) 2ème Bataillon Commando est désigné comme unité pilote du BELLSSAGROUP". Les 594 militaires engagés proviennent essentiellement des unités de la Brigade Para Cdo. Déployé dans les environs du port de Durrës (ALBANIE) des missions sont menées vers la frontière du KOSOVO (Kukës) pour évacuer dans un premier temps et ensuite ramener les populations exilées.

2002-2003 Kosovo 2ème Bataillon de Commandos  maintient de la paix au Kosovo. Le Bataillon est stationné à Leposovic. 

2005 Afganistan (RENFORT ISAF)   2ème Bataillon de Commandos, participe en renfort au 1er Bataillon de Parachutistes pour la période électorale.

2008 Afganistan (ISAF 16)  2ème Bataillon de Commandos en  ) 2ème Bataillon de Commandos  mission consiste essentiellement à assurer la sécurité du contingent belge, tant dans les installations du Camp Scorpion à Tibnin que durant les missions de déminage par les troupes du Génie, ou bien encore lors d'escortes diverses et déplacements. Ils sont placés sous les ordres du 11 Bataillon de Génie.

    Une grande figure nous quitte     Notre Padré Vander Goten  

 PADRE-VANDER-GOTEN-1.jpg 

              Un para ne meurt jamais il remonte au ciel

   

2009 Liban (Belufil10) La 16 Compagnie du 2ème Bataillon de Commandos participe à la mission Belufil 10 dans le sud du Liban dans le cadre de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) de mi-octobre 2009 jusqu'a fin février 2010.Avec leurs collègues issus d'autres unités, leur mission consiste essentiellement à assurer la sécurité du contingent belge, tant dans les installations du Camp SCORPION à TIBNIN que durant les missions de déminage par les troupes du Génie, ou bien encore lors d'escortes diverses et déplacements. Ils sont placés sous les ordres du 11 Bataillon de Génie. 

       201O   alpha_0121.gif' impensable … Impossible d'oublier

   133fb1d1f91e8fb5ceebcc717ac53f34.gif                                                                  
alpha_0121.gife 1er Bataillon de Parachutistes à Diest

depuis 1953 était caserné en plein centre ville à La Citadelle a été dissous!Quel choc …Mais:Une chose que personne ne peut entamer, c’est le Spirit Para-Commando.  http://www.ktsa.be/

2010 Afganistan (OMLT3) Du 29 Dec 2009 au 01 jul 2010, Le 2ème Bataillon de Commandos participe à la mission ISAF en Afghanistan.Il fournit le détachement OMLT 3 (Operational Mentoring and Liaison Team) aux ordres du Lieutenant-Colonel Breveté d'Etat-Major Closset. Le détachement OMLT 3 est stationné à Kun duz, dans le nord de l'Afghanistan. Il a comme mission d'encadrer et d'appuyer un bataillon de combat de l'armée nationale afghane, tant à l'entraînement qu'en opération.

2010/2011 Buta 65 Du 21 novembre ( 12 sur 34 sont partis le 21 novembre ) au 11 décembre 2010 ( en fait : 13 ( 2 Cdo ) sur 24 sont partis le 09 novembre avec 3 ( CE Cdo ) et le Cdt MAURER le 08, ils sont tous rentrés le 18 décembre 2010 ), un détachement du 2 Bataillon de Commandos et des militaires Congolais, sous les ordres du Major Thierry Landas, se trouvent dans le nord-est de la RDC ( KISANGANI se trouve au nord, à la limite au nord-est si on prend un méridien central ) en expédition à la recherche d’un hélicoptère H-21B disparu avec trois membres d’équipage belges en 1965dans la forêt équatoriale dans la région de Buta.

2011/2012 Urr 2 (Unité de Réaction Rapide 2) (URR 1 a été exécuté par le 3 Bn Para), de début octobre 2011 à début avril 2012, 72 Commandos du 2 Bataillon de Commandos séjournent à Kindu, (à cheval sur le fleuve Lualaba, dans le Maniema) en RDC (République Démocratique du Congo), 11 militaires supplémentaires les accompagnent en renfort pour certaines fonctions (ea : Médecin, etc.), ils sont sous les ordres du Chef de Corps, le Lieutenant-Colonel Breveté d’Etat-Major Jean-Marc Vermeulen. La mission est d’entraîner le 322ème Bataillon Commando congolais pendant les six mois, ce Bataillon rejoindra alors sa garnison à Lokandu.Pour permettre à un maximum de personnel du 2 Bataillon de participer à la mission, celle-ci sera exécutée en trois rotations de deux mois chacune.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site